La force des choses, tome 1

By Simone de Beauvoir

Peu de temps après le jour V, je passai une nuit très gaie avec Camus, Chauffard, Loleh Bellon, Vitold, et une ravissante Portugaise qui s'appelait Viola. D'un bar de Montparnasse qui venait de fermer, nous descendîmes vers l'hôtel de los angeles Louisiane; Loleh marchait pieds nus sur l'asphalte, elle disait : C'est mon anniversaire, j'ai vingt ans. Nous avons acheté des bouteilles et nous les avons bues dans los angeles chambre ronde ; l. a. fenêtre était ouverte sur los angeles douceur de mai et des noctambules nous criaient des mots d'amitié ; pour eux aussi, c'était le best printemps de paix.

Simone de Beauvoir, née en 1908 à Paris, a raconté son enfance et son formative years dans Mémoires d’une jeune fille rangée, sa vie à Paris, ses débuts d’écrivain, l. a. guerre et l’Occupation dans l. a. strength de l’âge. los angeles troisième partie de ses souvenirs, los angeles strength des choses, start dans le Paris de l. a. Libération.

Show description

Quick preview of La force des choses, tome 1 PDF

Best Autobiography books

Nobody Came: The Appalling True Story of Brothers Cruelly Abused in a Jersey Care Home

A harrowing account via one of many survivors of the Haut de los angeles Garenne kid's domestic Robbie was once born in Jersey 56 years in the past. while he was once 5 his mom put him and his 3 siblings in care. They have been accrued from their domestic through the police. It used to be an identical day that the kids had witnessed their father's suicide test by way of putting.

Blindsided

Former Australian rugby union legend and international Cup winner, now acclaimed tv activities pundit, on his glittering profession within the video game – and the way shut he got here to wasting his existence. Few gamers within the historical past of the sport have had as illustrious a profession as Wallaby fly-half and captain Michael Lynagh. In an period while Australia took the rugby international by way of typhoon with their glittering array of mercurial expertise, in leader orchestrator and brave captain Lynagh that they had a pivotal determine at fly-half who formed their kind of play and whilst performed an incredible ambassadorial position on this planet video game.

Everything About Me Is Fake . . . And I'm Perfect

In every thing approximately Me Is Fake…and i am excellent, the hilarious and candid follow-up to the nationwide bestseller No Lifeguard on accountability, Janice Dickinson tackles our society's not possible criteria of attractiveness and divulges the secrets and techniques at the back of her personal lifelong fight to accomplish perfection -- from her bra-stuffing days as a flat-chested teen via her occupation because the world's first twiglet to her final comeback as a bestselling writer and tv megastar at the preferable truth tv hit America's subsequent best version.

Amarillo Slim in a World Full of Fat People: The Memoirs of the Greatest Gambler Who Ever Lived

Amarillo narrow Preston has received $300,000 from Willie Neslon taking part in dominoes and $2 million from Larry Flynt enjoying poker. He has shuffled, dealt, and bluffed with a few of twentieth-century's most famed figures. He beat Minnesota fat at pool with a brush, Bobby Riggs at desk tennis with a skillet, and Evel Knievel at golfing with a carpenter's hammer.

Additional info for La force des choses, tome 1

Show sample text content

Chaque jour nous nous rencontrions, tantôt sous les arcades, position de los angeles Scala, tantôt au bar de notre hôtel, peuplé d’élégantes Italiennes aux cheveux d’argent pâle, et nous causions. C’était passionnant de voir le fascisme et l. a. guerre avec les yeux de nos � frères latins ». L’un d’eux confessait que, né et élevé sous le fascisme, il avait continué d’y adhérer longtemps : � Mais los angeles nuit de l. a. chute de Mussolini, j’ai compris ! » nous dit-il avec un accessory de fanatisme triomphant. Ces convertis méprisaient les exilés qui s’étaient coupés du can pay par leur intransigeance et qui parvenaient mal à reprendre pied dans l. a. réalité ; eux, à travers leurs erreurs, voire leurs compromissions, ils pensaient avoir mûri politiquement. Ils corrigeaient par beaucoup d’ironie leur enthousiasme vertueux. � Maintenant, nous disaient-ils, il y a 90 millions d’habitants en Italie. 45 millions qui ont été fascistes ; 45 millions qui ne l’ont pas été. » Je me rappelle une de leurs plaisanteries. Un motor vehicle de tourisme italien fait los angeles tournée des champs de bataille ; devant chaque village en ruine, un petit homme, assis au fond du vehicle, se tord les mains : � C’est ma faute ! c’est ma faute ! » Intrigué un voyageur lui demande : � Pourquoi votre faute ? — Je suis le seul fasciste du automobile. » Un stendhalien, politiquement aussi zélé hier qu’aujourd’hui, mais qui avait changé de couleur, nous dit en riant qu’on le surnommait : le Noir et le Rouge. Je vis les églises de brique et les palais de Milan, mais non l. a. Cène qu’on était en teach de repeindre. Vigorelli nous promena en car autour du lac de Côme ; il healthy ouvrir, au bord de l’eau, une chapelle romane très belle, décorée de fresques de Masolino. Il nous montra Dongo où naquit le Fabrice de Stendhal, où Mussolini fut arrêté et son escorte abattue : du sang a coulé sur ces fleurs, nous dit-il, en désignant les parterres multicolores qui se reflétaient dans l’eau bleue. Dans ce paysage passionné, nous avons mangé des glaces suaves comme un péché, avant de faire halte dans l. a. villa de Vigorelli, au-dessus du lac. Bompiani, qui appartenait à l’extrême droite nationaliste, répéta à Sartre qu’un Français de gauche, en ce second, était deux fois un ennemi : il annexait Brigue et Tende et il soutenait Tito ; s’il ouvrait l. a. bouche en public, Sartre se ferait lyncher et il ne l’aurait pas volé ! Nos amis craignaient une agression néo-fasciste : à l. a. porte du préau où parla Sartre et jusque sur l’estrade, ils plantèrent des gendarmes armés de mitraillettes. l. a. cour était pleine de monde : pas une huée, rien que des applaudissements. Je parlai un autre soir, sans histoire, dans los angeles bibliothèque de Mme Marzoli. Nous compromettions Bompiani et il eut à cœur de se désolidariser de nous. De mauvaise grâce il nous invita à dîner. Il habitait un palais ; on prenait au rez-de-chaussée un ascenseur qui débouchait directement dans un salon ; des laquais en livrée et gantés de filoselle blanche servaient à desk. Bompiani ne desserra pas les dents : au café, il prit un magazine et s’y plongea.

Download PDF sample

Rated 4.89 of 5 – based on 40 votes